paille à Penhoat

25 mars 2015

Ca va se poursuivre?

Après de nombreuses péripéties perso,ça démange de nouveau.Cette expérience,ma formation j'ai envie de les faire fructifier et un projet de constructions de loisir en matériaux premiers commence à mûrir.

J'essaie donc de réaliser ma propre étude de marché.

C'est avec joie que je vous invite à répondre à ce petit questionnaire:

https://fr.surveymonkey.com/s/Z3PL772

 

Merci et à bientôt!

Posté par poupee russe à 19:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]


05 janvier 2013

Une maison en paille à vendre

vente maison 003

 

Elle est à vendre!Voilà,vous connaissez son histoire,donc je ne vous la présente pas. La personne avec qui je devais y vivre étant partie, cette maison ne présente plus d'intérêt pour moi.

Il reste des finitions,je m'y emploie quand les enfants n'habitent pas avec moi et quand je ne m'accorde pas de temps libre,mais le coeur n'y est plus.

Etant en train de refaire ma vie,il faut tourner la page.

Demeurent l'expérience qui va me permettre d'en construire une autre plus tard,et les souvenirs des chantiers participatifs.Cette maison a une âme,mais pas de fantômes.J'espère que les futurs propriétaires s'y sentiront aussi bien que moi et mes enfants.

Le prix ?Nous aimerions bien la vendre 150 000 €.

Elle comprend une pièce d'eau avec toilettes sèches très faciles à transformer en toilettes à eau,une cuisine ouverte sur un séjour,3 chambres.

Elle est chauffée avec un poele à bois.Nous avons consommé une corde l'hiver dernier,1 m3 de bois depuis mi octobre cette année.Elle est équipée d'un chauffe eau solaire fonctionnant en thermosiphon (pas d'électricité,pas de pièces mécaniques donc pas de pannes),et d'une vmc hygroréglable simple flux.

Le terrain fait 2000 m2,planté de jeunes fruitiers.Un cabanon de jardin et un petit préau permettent de stocker les outils.

On est à 8 km de la mer.

Pour me joindre 0780042952 ou ploix.sylvain@orange.fr

 

Posté par poupee russe à 15:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

enduits de finition

Une longue absence due à des bouleversements dans ma vie.Une formation de charpente chronophage et surtout une séparation qui a rendu ce blog  insignifiant du coup...

Les enduits de finition ont été effectués l'été 2011 et automne et hiver 2012.

vente maison 009

Cette première phase a été réalisée avec du kaolin trouvé sur le terrain,du sable "bricomarché" tamisé en 0-2 dans une proportion 1 pour 3.On y ajoute du fromage blanc 0% mg afin de renforcer la cohésion du mélange grace à la caséine.C'est Sophie qui a mis en oeuvre ce premier mélange.L'enduit a été étalé à la lisseuse puis égalisé à la taloche éponge.Le rendu est plus granuleux.

Une deuxième série a été réalisée par moi.Là j'ai utilisé du sable rond,de carrière,en 0-2.Après le passage de la taloche éponge j'ai de nouveau ferré l'enduit.L'aspect est plus lisse,plus à mon goût.

vente maison 007

100_1345

100_1347

100_1348

D'autres enduits ont été réalisés avec de la terre "marron",en finition et en redressage des murs en torchis avant la passe définitive.

100_1444

Un vrai plaisir ces enduits,le soir après le boulot,en écoutant la radio.

 

 

Posté par poupee russe à 15:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2011

revêtements en bois

Après un moment d'absence,suite et presque fin.

En revêtement de sol nous avons choisi de poser du plancher...partout.Auparavant,il a fallu poser les lambourdes et s'adonner aux joies du callages.Le solivage en bois ou en poutres en I de la dalle bois ayant pris un peu de flêche.

A l'étage les lamboudes sont posées flottantes sur un feutre de bois permettant de limiter les bruits d'impact.Entre les lambourdes,j'ai déversé des copeaux de cyprès afin d'isolation phonique.

Au rdc,les lambourdes sont vissées.

Tous les réseaux circulent entre les lambourdes.Aux ouvertures,au niveau des lisses basses j'ai déversé 30 cm de copeaux afin de limiter le pont thermique.

Dans la salle de bain,il est en châtaigner,en petites lames, à cause de la résistance de cette essence à l'humidité.C'est un lot invendu que j'ai acheté au Queguiner de Paimpol.

Ailleurs,c'est du pin maritime.Nous l'avons pris à la scierie Viva le bois à Theix.A l'origine nous nous orientions vers du chêne pour sa résistance ou du douglas avec la scierie Ambiance bois pour faire travailler un autre type d'entreprises.Voir le livre "Scions travaillait autrement " .Le plancher ayant été acheté en fin de prêt,la real politik ou (art du compromis,ou de la compromission ???) s'est imposée à nous.Nous avons donc fait un compromis sur la qualité dans l'essence (pin maritime) mais pas sur la qualité du bois.Ce sont des lots d'invendus mais de super qualité.Nous sommes donc descendus à 8 € le m2.Viva le bois travaille du pin maritime de Bretagne,donc un bois local et abondant.

Inconvénient du pin maritime ?Il est tendre donc il marque.Mais bon,à part le petit dernier,nous ne vivons pas le nez au ras du sol...

 

revetements 003

revetements 005

 

Sous les rampants et sur certains murs nous avons fait le choix de poser de la volige brute afin de conserver un aspect organique.C'est de la volige en douglas de 15 ou 22 mm .Il a fallu auparavant poser un frein vapeur,en rampant et traquer tous les défauts d'étanchéité à l'air autour des vélux.

Nous avons fabriqué les peintures de l'étage avec de l'huile de lin,des terpènes d'agrumes,du blanc d'espagne et des pigments.C'est assez long de trouver les bon dosages,notamment des mélanges de pigment.Pour les peintures du rdc retour de la real politik:peintures du commerce se prévalant du label écologique européen pour se donner bonne conscience...Sauf une peinture blanche écologique à la caséine de kreidezeit.Nous avons été bluffés par la facilité de pose, l'absence d'odeur et la capacité de recouvrement.

La cuisine

revetements 002

 

 

 

Posté par poupee russe à 08:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 août 2011

Un p'tit lien

Je n'ai plus trop le temps d'alimenter le blog,de prochains messages sont à venir sur les revêtement de sol,la douche et les enduits de finition.

Eul' frangin s'est lancé dans le maraîchage bio.Voici le lien vers son monde à lui.

La Ferme du Distro Izel

Posté par poupee russe à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 mars 2011

Installation électrique

Ca y est,j'ai eu mon consuel!!!

Pour l'installation j'ai été suivi par Chrstian Delépine qui fait de l'assistance à l'autoconstruction dans le domaine de l'électricité.Il vous fait le plan du cablage,vous détermine les sections et l'ensemble du matériel à acheter.Son système de références vous permet de monter votre tableau sans difficultés au final.

Le novice que j'étais a pu monter son installation grace à lui pour un coût somme toute modique de 996.00 € en plus des fournitures.

Notre installation est au minimum des normes exigées .Nous n'avons ni chauffage électrique,ni clim,ni domotique etc...

Nous avons par contre utilisé des gaines blindées afin de nous protéger des champs électriques.

A part ça,pas grand chose à dire,c'est une phase qui ne m'a pas particulièrement éclaté...

Pour joindre Christian Delépine :self elec

 

Posté par poupee russe à 16:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 septembre 2010

D'autres mélanges

Etant de nouveau à mi temps,j'ai de nouveau quelques soirées libres et je peux en profiter pour bloguer.J'ai entamé l'hiver dernier l'ossature des cloisons de séparation.

cloisons_002
Certaines reçoivent un lattis serré d'un coté,ce sont celles remplies en terre paille ou en torchis,le temps de séchage étant long,je préfère bien ventiler.
Sur celles de l'étage sont cloués des panneaux de contreventement et seront remplies d'autres mélanges.
Puis j'ai passé mes gaines électriques (j'y reviendrai dans un autre post).
cloisons_025

Les remplissages débutent en mars,j'ai commencé par le torchis.C'est un mélange lourd (1500 kg /m3),destiné à donner de la masse thermique à la maison.Au malaxeur je mélangeais 3 seaux de terre pour 2 de paille et 2 de foin,faiblement hachés.Les fibres faisaient entre 5 et 30 cm.Mon petit malaxeur planétaire a été un peu à la peine,du coup.Au final,c'est un mélange lourd mais rapide  à mettre en oeuvre et long  à préparer entre le tamisage de la terre et le malaxage.On ne fait pas de gras en faisant du torchis !!Sur le côté non préalablement latté je clouais une latte tous les 15 cm.
Voici les différentes étapes.

cloisons_006
cloisons_001
cloisons_007

Le deuxième type de remplissage est le terre paille.C'est l'inverse du torchis.Il est très fibré puisqu'il s'agit de paille trempée dans une barbotine de terre.Je la mettais dans un baignoire remplie de barbotine et je foulais au pied.Puis on la met à égoutter la nuit sur des palettes.On dispose rapidement d'un bon tas pour plusieurs soirée de banchage.Pour évaluer la bonne consistance il faut que le mélange fasse un gant léger quand on y plonge la main,on ne doit plus voir la peau.Il a une consistance de chocolat au lait,pas plus épais.Ensuite on visse des banches de chaque coôé de l'ossature.Pour ma part j'avais déjà un côté latté,ce qui m'a évité de passer mon temps à faire des aller retour et de déplacer sans cesse mon escabeau de chaque côté de la cloison.Alors,y a plus qu'à :on remplit on tasse avec un bâton,en insistant bien le long des montants,on remplit,on tasse,on remplit,on....Il faut que la strate soit continue sur toute la longueur.Dans ce but on insère une cale entre la banche et le montant pour pouvoir passer du mélange par ce vide.A la fin de chaque banche je visse un tasseau sur toutes la longueur de l'ossature pour maintenir le mélange en place.Le lendemain,on débanche et on repasse à la suivante.Au final,le mélange est rapide à préparer et très long à mettre en oeuvre.Mais j'aime bien car cette technique libère l'esprit pour penser à plein de choses ,voire même de ne penser à rien du tout.

cloisons_005

Ce qui me séduit aussi dans ces deux techniques,c'est qu'avec des matériaux basiques ,on obtient des comportements (isolation ou masse thermique )complètement différents justes en variant leurs proportions.Il n'y a pas plus décroissant comme façon de construire que le terre paille et le torchis.

J'ai testé un autre remplissage,le terre copeaux,soit dans une canisse perdue à l'étage soit entre une banche et un lattis serré.Il cumule les inconvénients du torchis car il faut quand même tamiser pas mal de terre et ceux du terre paille  car il est long à mettre en oeuvre.En effet on ne peut en prendre que de petites poignées et même à la pelle on en reverse plein si l'on a préparé un mélange léger (pas trop quand même sinon il ne tiens pas une fois la banche enlevée ou s'effrite si on veut l'enduire).Or,à ces endroits ,je voulais un mélange léger.De plus,j'ai acheté de la canisse en roseau fendu,pas des plus solides...Bref,ce mélange ne m'a pas enchanté.

cloisons_026

Un autre,le paille chaux,banché dans une cloison contreventée par panneau.Bof,aussi long que le terre paille,moins de cohésion, plus cher que la terre.Le seul intérêt de ce mélange,et c'est la raison pour laquelle je l'ai utilisé,la rapidité du séchage.

Enfin,j'en avais marre de bancher (de jouer penseront certains...) alors j'ai rempli une cloisons en copeaux de châtaigner secs.Il n'y a pas de préparation,pas de temps de séchage,par contre on passe du temps à tasser et plus on approche du plafond,moins c'est évident à bourrer.

Par précaution,les cloisons en paille et les rampants ,qui vont être recouvert de volige en parement,ont été enduits d'une barbotine de terre consistance yaourt afin qu'aucun brin de paille ne puisse donner prise à une flamme éventuelle.Ceci dit j'ai fait le test,les brins de terre paille en vrac prennent difficilement feu et sont auto extinguibles.

cloisons_027

cloisons_034

La cloison terre paille de la chambre,une fois sèche  et enduite,ça sonne vraiment comme une cloison "en dur" alors que c'est que du mou ! (comme le reste de la maison d'ailleurs).

cloisons_032

Les rampants,c'est pas ce qu'il y a de plus marrant à enduire...Merci à Camille qui a passé une semaine avec moi à faire ça.

Posté par poupee russe à 22:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mars 2010

Les ouvertures et le bardage

Les ouvertures

Les ouvertures sont en Pin Sylvestre (1/3 moins cher que le chêne).Elles proviennent de la menuiserie Le Bodic à Bieuzy Lanvaux.

Elles ont été posées par mon père sur 2 week end.

enduits_terre_sept_2009_028

Les fenêtres sont calfeutrées avec de la laine de mouton tassée au couteau à mastic jusqu'à ce que le remplissage soit dur.A l'extérieur,un morceau de pare pluie en fibre de bois vient se plaquer contre l'huisserie,apportant un complément d'isolation.L'étanchéité à l'air est achevée au mastic colle.A l'intérieur,c'est l'enduit terre qui vient se plaquer contre le bois.Suite au retrait de l'enduit une fois sec il faudra reboucher la fente le long de l'huisserie.

Il est impératif de soigner l'étanchéité à l'air.En effet,dans ces zones,si l'air humide de la maison rencontre l'air froid du dehors,il y a condensation et donc détérioration,à terme de l'isolant et de l'huisserie.Ce n'est pas une vue de l'esprit.Dans l'appartement pourtant neuf que nous occupons actuellement,l'interrupteur du volet roulant présente un défaut d'étanchéité à l'air.Par temps froid,il goutte!

ouvertures_002

Intérieur

enduits_terre_002

Extérieur

ouvertures_009

Le bardage

Le bardage est en châtaigner.C'est un bardage "agricole".Les planches sont posées verticalement avec un couvre joint.Pourquoi ce choix ?Ce n'est certainement pas le prix qui nous y a poussé.Nous sommes à 35 € le m2.

1)Le châtaigner (purgé d'aubier )est classé 4 c'est à dire qu'il est résistant naturellement aux insectes et champignons même exposé durablement à l'humidité.

2)Choisir ce bois c'est aussi favoriser une filière locale.Et oui,c'est aussi cela le commerce équitable.Il est donc nuisible de choisir des bois exotiques qui présentent de multiples inconvénients :bilan énergétique défavorable (transport),forêts souvent exploitées de façon minière(les gens qui y travaillent sont exploités,les sols détruits) par des mafias,des régimes sanguinaires et corrompus (junte birmane),importations de parasites contre lesquels les arbres locaux sont sans défense.Seuls les bois PFC tirent leur épingle du jeux sur le plan de l'éthique et de l'exploitation durable.

3)Les planches sont posées verticalement car c'est le sens du veinage,l'eau s'écoule plus facilement;l'ouvrage est plus durable.Il a fallu poser un contre liteaunage(vertical) puis un liteaunage(horizontal).Ainsi il ya une cirulation d'air permanente derrière le bardage,de 6 à 5 cm,en fonction des liteaux qui me restaient.Les planches sont aboutées par un biseau afin de faciliter l'écoulement de l'eau.Le bas du bardage est aussi bisauté afin de casser la goutte d'eau.Enfin,un grillage anti rongeur a été pose en bas du bardage.Pour tout traitement,les planches ont reçu 2 couches d'huile de lin et essence de thérébentine.

4)La dernière raison est d'ordre esthétique.Ce bardage va noircir avec le temps,un peu comme les séchoirs à tabac en Dordogne.Et le type de pose nous plaisait également :une maison en paille avec un côté grange,ça nous parlait.Mais là ,chacun ses goûts!!!

Bon alors,ça donne quoi?

bardage_005

bardage_003

Posté par poupee russe à 22:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 novembre 2009

Les enduits terre

Nous arrivons enfin à l'étape des enduits terre.Outre l'esthétique l'enduit terre a de nombreux atouts.Ils contreventent et ,dans la technique Nebraska (botte de paille porteuse) reprennent les charges .De plus ils apportent de la masse thermique à la maison en stockant les calories.Ils régulent la vapeur d'eau :lorsque l'air est humide l'argile absorbe cette humidité excédentaire et la relache quand l'air est plus sec.Ainsi,en conditions normales l'hygrométrie d' une maison en paille /enduits terre est constante.L'air y est est plus sain puisque ne se développent pas de moisissures.Un air sec est aussi plus facile à chauffer.

Il se produit de plus un phénomène que l'on retrouverait aussi dans le mélange chaux/chanvre.La terre climatise la maison.Lors de chaleurs,l'eau contenue dans les enduits s'évapore et ,cette évaporation consommant des calories,la température diminue.A l'inverse,par temps froid,la vapeur d'eau condense dans la terre.Cette condensation,libérant des calories,réchauffe la pièce.Ce phénomène,toujours dans des condtions normales,ne dégrade pas pour autant les enduits puisque la terre peut absorber 10 fois plus d'eau que du platre.

La terre est un matériau local,ne nécessite presque pas d'énergie grise (pas de cuisson,peu de transport),recyclable  quasiment à l'infini (un torchis vieux de 1000 ans aura perdu ses qualités mécaniques mais peu encore servir en enduit de finition).C'est le matériau le plus écologique qui soit.Son seul inconvénient :il est gourmand en main d'oeuvre,raison pour laquelle ce matériaux universel a été remisé après guerre.

En préparation du support on applique une barbotine ,mélange de terre et d'eau (consistance yahourt) sur les bottes en la faisant pénétrer de la profondeur d'une phalange.C'est fastidieux mais indispensable à l'accroche de la couche de corps.

Au préalable il a fallu réaliser des tests pour déterminer les proportions de terre,fibres et sable dans l'enduit couche de corps.On procède pas à pas grâce à un tableau.

1 vol terre

Sable 1/8

1/4

1/2

3/4

1

Fibres 1/2 vol

3/4

1

1 1/4

1 1/2

x

1 3/4

2

De cette manière on teste au bocal une vingtaine de dosages différents qu'on valide ou modifie quand on passe aux seaux.Nous sommes parvenus à 3 seaux de barbotine épaisse pour 2 seaux de paille,2 de pelouse ou de foin,1/2 seau de copeaux,3/4 seau de sable et un bocal d'ensilage.

Sur l'image suivante,la ligne du haut reprend la cinquième ligne du tableau.On aurait pu faire l'économie des dosage des premières lignes,très peu fibrées.

IMG_5887

Il est tout de même indispensable de passer par un chantier auparavant.C'est la mémoire de votre main ayant appliqué des enduits qui déterminera le bon dosage.

L'ensilage et le foin servent à la fermentation.La chaîne de glucose issue de cette fermentation arme le mélange,le rendant si résistant.De plus il est si visqueux que l'on peut appliquer 10 cm en une seule passe.Notez la faible quantité de sable utilisée.Quand vous manifesterez contre Lafarge avec le Peuple des Dunes,interrogez vous sur vos choix constructifs...

Deux week end participatifs ont été organisés qui ont bien avancé le chantier.Merci à Pierre,Myriam,Claudine,Patrick,Marcel,Françoise,Gabriel,Adrien,Camille d'avoir mis la main à la pâte.Peu de photos ont été prises car tout le monde avait les mains dans la patouille.

Myriam et Claudine à l'oeuvre

IMG_5878enduits_tronc_009

Le m3 de mélange que j'avais préparé dans la semaine ayant été avalé en 4 h00,il faut s'y remettre.

Patrick prépare de la terre, pour se changer des enduits.

enduits_tronc_015

Et je me remet à la "cuisine".J'avais acheté sur e bay un malaxeur Imer l'année d'avant.Je ne regrette pas cet investissement.Faire ça au malaxeur manuel c'est un boulot de galérien et ça occupe une personne à plein temps.

enduits_tronc_016

Enfin,Fifi apporte le repas bien mérité!!

enduits_tronc_014

Au deuxième chantier ont participé mes parents ,Michel et Liliane.Là encore,rapidement,j'ai laissé tomber la pose des enduits pour ne me consacrer plus qu'au mélange.Là encore ça a dépoté!!

enduits_terre_sept_2009_003De haut en bbas:mon père,Michel,Liliane.

enduits_terre_sept_2009_024Michel a eu l'idée de fixer un liteau comme règle pour suivre l'aplomb.De cette manière on évite de charger toujours les mêmes endroits.

Suite à ces deux chantiers j'ai pu m'adonner aux arrondis autour des ouvertures.La jonction entre l'ossature et la paille se fait au moyen d'une canisse.Elle sert en même temps de coffrage afin de remplir l'espace laissé derrière le montant d'ossature à l'endroit de l'ouverture avec un mélange chaux paille.Ce mélange a l'avantage d'être léger et sec rapidement.On peut enduire 24 h00 après.

Voici ce que donnent ces nombreuses heures de travail.

enduits_terre_005

enduits_terre_004

enduits_terre_013

Voilà,on est mi octobre,j'arrête les enduits pour cette année.Je passe au bardage avant l'hiver.

Posté par poupee russe à 21:09 - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 juillet 2009

La couverture

Enfin ,le moment tant attendu.

Nous commençons par finir de poser les liteaux.La charpente est enfin achevée nous pouvons y poser le bouquet de genêt.Il était temps,dur,dur d'en trouver encore en fleur.

litaux_ardoises_010

Nous posons fièrement,mais le plus fastidieux est à venir.Gabriel démarre la couverture et nous initie à la pose sur liteaux.Les semaines suivantes il sera là le soir pour m'aider à poser  un vélux,contourner une chatière,passer le solin de la sortie de poele,bref les passages un peu compliqués pour moi.Je réussi néanmoins,sur la fin,à me débrouiller pour passer les derniers "obstacles".La pose des faitières est encore un grand moment de crispation pour moi,j'en casse 2....Je déteste travailler avec des matériaux fragiles et,pour le coup,j'ai été servi !! Bref,je passe rapidement sur cette étape cruciale.J'en tire la conclusion que,sauf si je crève de faim,je ne serai jamais couvreur.

couverture_001

couverture_004

Maintenant,je suis serein.Le pari est gagné.Je ne sais pas quand ,mais je sais qu'on y rentra un jour dans cette maison.Malgré tout,et je n'y peux rien,dès que le vent souffle ou qu'il pleut fort,je sens sourdre l'angoisse en moi,celle que j'ai vécue cet hiver,quand les bâches étaient malmenées par les coups de vents.

Posté par poupee russe à 23:54 - Commentaires [5] - Permalien [#]